PASSAGER INSPIRATION VOYAGE STORE

Formalités & Infos pratiques

Préparation du voyage

Infos santé Océanie

Avec une superficie de 8 millions de km², l’Océanie est le continent le moins étendu du monde. Englobant toutes les terres situées entre l’Asie et l’Amérique, ce petit continent est principalement constitué d’Etats insulaires, eux-mêmes divisés en quatre régions. Or, que vous visitez l’Australie, les îles Fidji, Hawaï ou la Polynésie française, il est impératif de prévoir les meilleurs soins préventifs et de connaître les bons gestes à adopter pour préserver sa santé.

Quels vaccins pour partir en Océanie ?

Que vous partiez visiter la magnifique baie de Sydney ou les plages de sable fin de Wallis-et-Futuna, il n’y a aucun vaccin obligatoire pour se rendre en Océanie. Un voyageur responsable pensera tout de même à mettre à jour ses rappels, notamment les plus importants :

  • DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite) ;
  • Coqueluche ;
  • Rougeole (ROR) ;
  • Hépatite A ;
  • Hépatite B.

Seuls les voyageurs venant de pays à risque (comme l’Afrique et l’Asie) doivent obligatoirement être vaccinés contre la fièvre jaune.

Il est ensuite fortement recommandé, mais non obligatoire, de réaliser un vaccin contre l’encéphalite japonaise, parfois présente au nord de l’Australie et dans quelques îles, surtout dans le cas d’un long séjour de plus de 2 semaines.

Enfin, toujours dans le cas d’un séjour de longue durée ou pour les globe-trotteurs qui voyagent fréquemment à l’étranger, la vaccination contre la fièvre typhoïde est particulièrement recommandée. Elle sévit plutôt dans les petites îles d’Océanie.

Prévenir les maladies infectieuses et parasitaires en Océanie

L’Océanie est un continent relativement sûr, qui n’a pas connu d’épidémies tropicales mortelles depuis plusieurs décennies. Les principaux risques concernent les animaux venimeux, surtout en Australie, et les maladies infectieuses apportées par le moustique.

Ainsi, la dengue est présente dans certains Etats insulaires d’Océanie et dans la région du Queensland en Australie. Le risque est cependant presque nul pour le voyageur, car une faible importance de cas seulement se déclare chaque année.

Cependant, les pays d’Océanie font partie de la zone touchée pour le paludisme, l’une des maladies faisant le plus de victimes dans le monde. Si des symptômes apparaissent durant votre séjour, contactez immédiatement un médecin.

Pour vous protéger du paludisme et de la dengue, il est fortement recommandé de prendre un traitement préventif, de porter des répulsifs anti-moustiques et d’investir dans une moustiquaire. Les cas de paludisme en Océanie sont tout de même moins fréquents que dans d’autres régions du globe.

Ensuite, ce sont des animaux qu’il faudra vous méfier. En Australie principalement mais également dans d’autres Etats insulaires d’Océanie, certains animaux sont effet venimeux, avec des répercussions parfois mortelles pour l’organisme humain.

La présence du poisson pierre a ainsi été détectée en Australie. Le poison contenu dans son venin paralyse et peut mener à la noyade : il est donc important de porter des chaussures protectrices adaptées lors de vos baignades.

Ces dernières peuvent enfin être dangereuses pour une autre raison : l’eau peut contenir des schistosomes, des vers plats responsables de lésions eczématiformes sur la peau. Pour vous en protéger, fuyez le contact avec des eaux suspectes.

Liste des vols vers l’Océanie au départ de Lyon

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Partager