PASSAGER INSPIRATION VOYAGE STORE

Vols & Destinations

Inspiration voyage

France : lieux et hébergements insolites

Envie de sortir des sentiers battus le temps d’un week-end ou de faire une escapade originale lors d’un trajet en France ? Nous vous proposons cinq lieux et hébergements insolites, souvent méconnus, qui vous laisseront sans aucun doute un souvenir marquant.

Dormir dans une cabane dans les arbres

Envie d’une expérience atypique et inoubliable et de retrouver son âme d’enfant ? Cap sur le Loiret à Batilly-en-Puysaye, à La Borde Family Ecolodge. Vous y trouverez 4 cabanes perchées, spacieuses, joliment meublées, fondues en pleine nature. Équipées ou non d’électricité et d’une salle d’eau, elles sont idéales pour un week-end romantique ou en famille. Les enfants apprécient particulièrement le lit clos à l’ancienne et les soirées…à la bougie. Pour un séjour vraiment insolite, on opte pour la Cabane Libellule, posée sur une mare naturelle. En plus, tous les hébergements sont conçus pour minimiser les impacts négatifs liés au tourisme.
Plus d’informations : http://goo.gl/dYOHJU

Un quartier en coquillages

Passer la nuit la tête dans les étoiles, au milieu de la nature, juste enveloppé dans un bulle ? Tel est le programme à la Ferme de Mitzach en Alsace. La bulle n’en reste pas moins très confortable : grand lit 160×200, matelas futon, draps et couettes et même petit-déjeuner et panier gourmand pour le soir. Les sanitaires sont à proximité dans un petit chalet en bois (serviettes de bain fournies). Il y a la montagne, la forêt, des ânes et des chevaux. On peut doubler le plaisir pendant la journée avec des randonnées, du ski et les marchés de Noël aux alentours.
Plus d’informations : http://goo.gl/RqXunC

C’est une drôle de surprise qui attend les passants au détour de la rue Travot ou du Palais aux Sables d’Olonne (Vendée). Le quartier de l’île Penotte doit sa renommée aux fresques de coquillages qui ornent les murs et les façades. L’œuvre d’une artiste locale (Danièle Arnaud-Aubin), surnommée la « Dame aux coquillages » qui agence depuis 1997 moules, palourdes, huîtres, bulots, bigorneaux ou encore coquilles Saint-Jacques pour composer des tableaux étonnants. À commencer par Neptune et son trident.
Plus d’informations : http://goo.gl/h9ULk4

Le Colorado, made in Lubéron

À défaut de pouvoir s’offrir les paysages vertigineux du Colorado, voilà un ersatz français qui ne manque pas de sel. Situé dans le Lubéron, à Roussillon, le sentier des ocres – ou « Colorado provençal » – est le fruit d’une activité industrielle, à l’époque de l’exploitation des carrières d’ocre. Façonnés par la main de l’homme et par l’érosion naturelle, les reliefs s’étendent sur plus de 30 hectares : falaises, pitons, promontoires, ravins, grottes…se déclinent en une multitude de teintes, du jaune pâle au carmin foncé. Le site, privé, géré par une association de propriétaires et de bénévoles, se visite néanmoins, librement ou en formule guidée. Indispensable : porter de bonnes chaussures de marche et respecter les conseils de base pour se prémunir contre les coups de chaleur. Dernier conseil enfin, opter pour des vêtements non fragiles…l’ocre étant difficilement détachable au lavage !
Plus d’informations : http://goo.gl/oTz6Uh

Un musée dédié aux pièces anatomiques

C’est en général un musée que les touristes n’inscrivent pas dans leur top 5 lorsqu’ils visitent Paris. Le musée d’Anatomie pathologique (ou Dupuytren, du nom du Baron et professeur de chirurgie qui fit un leg pour le fonder en 1835) de la Faculté de médecine est accessible au public. Il recèle la plus grande et ancienne collection de pièces anatomiques d’Europe : environ 6000 objets y sont conservés. Cires (fin du XVIIIe pour les plus anciennes), pièces osseuses, pièces en bocal, photos, peintures, gravures ou encore instruments pour la pratique de l’anatomie pathologique témoignent de malformations longtemps considérées comme des monstruosités. Certaines pièces exposées – comme le cerveau du patient qui permit de décrire les lésions de l’aphasie et d’élaborer la doctrine des localisations cérébrales – ont une valeur historique unique.
Plus d’informations : http://goo.gl/uJFrvI

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Partager